Partager

Les gestionnaires et le leadership

Depuis plusieurs années, le leadership est une notion dont nous entendons couramment parler. Les nouvelles générations ont permis de redéfinir et de questionner les différents modèles de gestion afin que nous puissions mieux mobiliser nos employés et ainsi rendre nos organisations plus productives et lucratives.

 

Le leadership est toutefois une notion qui possède plusieurs définitions. Mais qu’est-ce que le vrai leadership?

 

Le leadership est simplement le potentiel d'influencer les autres!

 

 

La différence entre un gestionnaire leader et un gestionnaire non-leader

 

Le gestionnaire non-leader est un gestionnaire qui dit aux employés quoi faire (donne simplement des ordres). Il leur donne une marche à suivre et ceux-ci doivent la respecter à la lettre, il travaille toujours selon ses critères et sa façon de faire. Il n’est pas ouvert à la discussion et à l’évolution des méthodes de travail, même si parfois ce dernier croit souvent l’être.

 

Le gestionnaire leader réussi à ce que les employés décident de faire le travail par eux-mêmes non pas parce qu’il le faut, mais parce qu’ils ont compris l’importance de la tâche. Le leader inspire confiance, il encadre, mobilise, stimule, consulte et appui son équipe. Il est ouvert aux changements, il communique facilement et clairement en donnant de la rétroaction. Il assume ses responsabilités, il est visionnaire et créatif. Il gagne en équipe et il perd en équipe!

 

« Ne confondez pas pouvoir et leadership : si je place un fusil sur votre tempe, il est évident que vous ferez ce que je veux, mais je ne serai pas un leader pour autant. »

 

Citation :Jim Collins, auteur de Good to Great,

Lost et How the Mighty Fall

 

 

La meilleure façon pour améliorer et développer son leadership, c’est d’analyser les erreurs commisses pour ne pas les répéter. Il faut donc beaucoup d’humilité pour reconnaître ses erreurs. Le leader doit connaître ses limites et s’entourer de gens compétents pour pallier ses faiblesses. 

 

Le leader peut s’entourer de leaders plus expérimentés, d’un mentor ou d’un coach pour pouvoir discuter franchement de ses difficultés et de ses interrogations. Bien sûr, il faut que cette personne lui inspire confiance et que son approche lui convienne.

 

Un bon leader doit prendre des risques, mais il doit avoir envisagé le pire avant de prendre une décision. Il ne doit pas avoir peur d’innover. Il doit prendre du plaisir, c’est-à-dire qu’un bon leader doit aimer le secteur d’activités dans lequel il évolue. Le leadership se développe chez tout gestionnaire ayant la capacité d’autocritique et le désir d’évoluer.

Inscrivez-vous
à notre infolettre
Le saviez-vous?
23.05.2018
Surveillance des employés : courriels et internet

Est-ce que l’employeur peut surveiller ses employés dans le but de valider leur utilisation de l’internet et de leur courriel d’entreprise? La réponse est oui! Mais...    

06.03.2018
Gérer un employé difficile…pas facile!

Si en tant que gestionnaire vous n’avez pas encore eu à faire face à un employé « difficile », alors dites-vous que cela viendra un jour! Vaut mieux être bien préparé afin de ne pas laisser cette personne contaminer votre organisation et ruiner votre santé ainsi que celle de vos employés. 

25.01.2018
Le salaire minimum à 12 $... que fait-on avec le salaire des autres employés?

En plus d’augmenter considérablement la masse salariale des organisations qui emploient des personnes au salaire minimum, cette augmentation vient toucher beaucoup plus d’entreprises que l’on croit.