Partager

Reconnaissance au travail-outil merveilleux et indispensable

Dans un contexte de rareté de la main-d’œuvre et où celle-ci est très sollicitée par la compétition, comment fait-on pour la retenir, la mobiliser et la fidéliser?

 

Instaurer une culture de reconnaissance est maintenant un outil merveilleux et indispensable pour les entreprises qui veulent augmenter considérablement le sentiment d’appartenance de leur personnel.  

 

Il est temps de modifier la croyance selon laquelle la reconnaissance se doit d’être pécuniaire. La reconnaissance monétaire est un atout, mais elle est très éphémère. C’est pourquoi il est important d’investir dans une culture de reconnaissance qui sera peu onéreuse, mais qui apportera énormément à l’entreprise autant qu’à son personnel.

 

Pour être efficace, la reconnaissance doit devenir une pratique courante. Les gestionnaires en seront les principaux instigateurs, mais ils doivent amener tout le personnel à y adhérer. Le meilleur moyen, c’est de montrer l’exemple! Le gestionnaire doit intégrer une reconnaissance quotidienne à sa façon de faire, exemple : saluer le personnel, dire « Merci », encourager (tape dans le dos), un petit mot de remerciement ou de félicitation, carte d’anniversaire, attention spéciale lors d’une naissance ou d’un décès, inviter un employé à dîner, apporter des chocolats, muffins ou autres pour tous, une rétroaction assez rapide à des demandes du personnel. La reconnaissance aura comme effet que le personnel sera plus mobilisé et plus performant et qu’il aura envie de participer au succès de l’entreprise.

 

La reconnaissance vise à souligner la contribution des employés. Donc on peut instaurer plusieurs variantes de la reconnaissance : l’excellence, l’initiative, années de services, la constance au travail, l’obtention de résultats supérieurs aux attentes, l’achèvement réussi d’un projet important, des bons coups, de rendement exceptionnel, d’efforts ou de progrès importants, de l’innovation, etc. Cependant, il est important de mentionner avec précision à l’employé que l’on récompense, le pourquoi et dans quelle circonstance il mérite cette reconnaissance.

 

Pour une reconnaissance plus approfondie, il faut découvrir ce qui motive son personnel, ce qui lui fait plaisir. On offrira alors des récompenses plus spécifiques selon l’employé, exemple : billets pour un concert, un spectacle, une partie de hockey, de cinéma, offrir un horaire flexible dans les périodes plus tranquilles, etc.

 

Les employés qui travaillent pour une entreprise possédant un bon système de reconnaissance se sentiront plus apprécié, ils seront plus fidèles, donc diminution du taux de roulement. Ils s’impliqueront davantage, ce qui se reflètera sur la productivité. Une gestion réussie de la reconnaissance est un apport merveilleux pour tous.

Inscrivez-vous
à notre infolettre
Le saviez-vous?
23.05.2018
Surveillance des employés : courriels et internet

Est-ce que l’employeur peut surveiller ses employés dans le but de valider leur utilisation de l’internet et de leur courriel d’entreprise? La réponse est oui! Mais...    

06.03.2018
Gérer un employé difficile…pas facile!

Si en tant que gestionnaire vous n’avez pas encore eu à faire face à un employé « difficile », alors dites-vous que cela viendra un jour! Vaut mieux être bien préparé afin de ne pas laisser cette personne contaminer votre organisation et ruiner votre santé ainsi que celle de vos employés. 

25.01.2018
Le salaire minimum à 12 $... que fait-on avec le salaire des autres employés?

En plus d’augmenter considérablement la masse salariale des organisations qui emploient des personnes au salaire minimum, cette augmentation vient toucher beaucoup plus d’entreprises que l’on croit.